Pleure, pleure mon coeur

« J’ai ouvert mon regard, livré mon cœur sans fards

Perdu au bord du vide où j’ai posé mes rides

Mon univers froissé est tombé à mes pieds

Innocence emportée, mon âme s’est brûlée

 

En soulevant un voile, un dessin sur la toile

Prenant toute la place, illuminait de grâce

Un visage fané, une vie abimée

Chemin sans avenir, un souffle pour mourir »

 

Trop de souffrances ici ont eu raison de lui

Froid dedans et dehors, ne trouvant réconfort

Au milieu du sublime, il creusait ses abîmes

Bout de vie effacée, gommée, dilapidée

 

De ses joies antérieures il ne restait que leurres

Cette vie sans envies avait goût de déni

Nouvelle absurdité de son esprit blessé

Voie sans aucun secours, pas même un peu d’amour

 

J’ai trouvé le meilleur, tout au fond de son cœur

Tracé un horizon, créé une saison,

Un espace à l’amour pour chacun de ses jours

Sillon de terre bleue, où apaiser ses feux

 

Sur la terre brûlée, il s’était écroulé

Le cœur traumatisé par les chagrins passés

Monde, tu en as fait un vieux pantin de jais

D’où tu puises la sève en lui volant ses rêves

 

Aujourd’hui il est prêt à livrer ses secrets

Et il veut nous offrir son parfum, son sourire

J’y ai posé l’amour, il l’a pris chaque jour

Ai forcé son courage à traverser les âges

 

Vu de son piédestal, vous le trouviez bancal

Les héros sont debout et ressemblent à des fous

Flammes d’une âme fière, elle a troublé la sphère

Et le Ciel fatigué finit par abdiquer

 

Les derniers combattants sont las depuis longtemps

Larmes de désespoir noient tous les abreuvoirs

Et je lis dans leurs yeux, un appel vers les cieux

Mon cœur pleure avec eux, ils sont si malheureux

 

Cœur et corps déchirés, nous resterons liés

S’il était un péché, il serait singulier

Est-il encore besoin de refermer nos poings

Mis à nus, nos esprits, se rempliraient de vie

 

A force de pleurer, à force de hurler

Saigner serait encore un bien trop grand effort

 © (Antia)

Publicités

20 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. CC.
    Mai 03, 2009 @ 10:31:40

    un bisou pour souhaiter un bon dimanche à ma zamour, magicienne des mots

    Réponse

  2. -stOrm. ★░░ஐ─╬╬╬─░░ †
    Mai 03, 2009 @ 10:44:59

    nostalgie du coeur , tourbillon des mots , ou est la forteresse ….bon dimanche et bonne fête de mère anita …(¯`v´¯) `•.¸.•´ ¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨) (¸.•´ (¸.•´ .•´¸¸.•´¯`•-> $torm …

    Réponse

  3. Régine
    Mai 03, 2009 @ 10:48:53

    ouvrir son coeur ,laisser echapper ses blessures ,le laisser se vider ,de tous ce qui fait malet pouvoir a nouveau le remplir de tout ce qui est beau ,de tout ce qui est simple ,de tout ce qui est viebon dimanche anita et que le soleil soit dans ton coeur et qu’il s’ouvre a l’amour le plus purbisous

    Réponse

  4. Only
    Mai 03, 2009 @ 11:15:44

    Anita c’est de toute beautéEt comme disait une superbe chanson de Réggiani :La femme qui est dans mon lit n’a plus vingt ans depuis longtempsEtc tec………C’était un bel hommage à toutes celles qui ont souffertA toutes celles qui ont aimé sans être aiméA toutes celles qui ont donné sans jamais avoir comptéA toutes celles qui ont sacrifié leur vie pour sauver d’autres viesEt je pourrais encore en dire longTon texte me touche moi qui ne suis qu’un homme.BisousJp

    Réponse

  5. ☼BERNIE
    Mai 03, 2009 @ 11:26:04

    Amour mode d’emploi, ou Amour perdu cette foi ?Quoiqu’il en soit, le sang à déjà coulé, et le pacte scelléEn vous, je suis, maintenant et à jamaisEt par cela, je reviendrais, lorsque vous m’aurez trouvé !BisousA+Bernie

    Réponse

  6. luna
    Mai 03, 2009 @ 11:30:01

    je suis sous le charme de ce poeme et de ce coeur endolorimerci Anita comme c’est beau!!!bisou doux pour toiLuna

    Réponse

  7. Sasha
    Mai 03, 2009 @ 14:27:09

    Tu sais si bien te mettre dans le corps, le coeur et l’esprit des autre Anita…que c’en est troublant…Douces pensées

    Réponse

  8. Reynald
    Mai 03, 2009 @ 17:38:15

    Oui, se mettre à nu pour accueillir.Mais, ô combien de fois défaillirQuand on s’est cru compriset que l’on s’est mépris.Il y a eu des jours,Où après avoir fait l’Amour,Ne voyant pas celui-ci dans le regard de l’Autre,Je ne pensais plus qu’à une douche tout le jour,Et de l’Amour ne plus être l’Apôtre…Merci pour ton poëme, pardonne ma liberté……. mais il fallait que je le dise

    Réponse

  9. Aurore
    Mai 03, 2009 @ 18:01:36

    Beaux coeurs à coeurs réunis chez toi Anita….Un vrai plaisir….Bonne semaine. Je t’embrasse.

    Réponse

  10. Annick
    Mai 03, 2009 @ 18:07:59

    Parce qu’il arrive un jour où les larmes sont source tarie… et qu’insidieusement les coeurs s’abandonnent…Bises amicales jolie poétesse.

    Réponse

  11. Michèle
    Mai 04, 2009 @ 06:04:01

    Pleure, peure mon coeur….Un bien joli titre …des mots plein de vérité …de ta vérité Anita …Ton coeur …notre coeur a assez pleuré…alors :Accueille…Accueillons …AcceuillezAccueillir afin que le futur se réalise dans cette destinée qui est là notre !Bisous Mishâ

    Réponse

  12. gerard
    Mai 04, 2009 @ 08:25:48

    Ecrire est ton domaine,tes phrases sont tes terres,que tu fertilises chaque jours,tes mots des fleurs aux parfums qui appaisent ou font réagir.De la mer! tu en fais ton encre d’un bleu si pur ,ou carressant le papier tu nous fait voguer vers la verité qui est en nous!bisous ANITA

    Réponse

  13. mariessourire
    Mai 05, 2009 @ 21:38:04

    pleure ton coeurdans un dernier soupirdans un dernier sourirepleure mon coeuraussi

    Réponse

  14. Josy
    Mai 07, 2009 @ 09:52:48

    Magnifique, à lire et relireAmitiés Josy

    Réponse

  15. DANY
    Mai 08, 2009 @ 13:09:20

    c’est si beau de te lire Anita j ai ouvert mon regard ,livré mon coeur sans fardsj ai donné mon amour souffrances j ai eu en retourmon amitié pour toi et un bon week end de Dany

    Réponse

  16. Ailleurs
    Mai 14, 2009 @ 10:58:16

    ………je ne trouve pas les mots…..pfffft..félicitations Anita… si fort, si ….désolée les mots me manquent.

    Réponse

  17. athee
    Mai 17, 2009 @ 23:32:36

    Qu’ajouter???!

    Réponse

  18. SOlène
    Juin 04, 2009 @ 15:31:55

    Tellement émouvant ! et beau en même tempsBravo d’avoir su trouver les mots à mettre sur les maux !En tout cas, moi, je suis à court de motsBonne fin de jounée et à tès bientôtSolène

    Réponse

  19. Peter
    Mar 29, 2011 @ 18:22:19

    En beaux alexandrins vous décrivez la vie sans omettre ses peurs sans oublier ses cris. Cela sent le vécu et parle à notre cœur, bravo fait naître à nouveau du bonheur.

    Réponse

    • angieantia
      Mar 30, 2011 @ 09:51:40

      Je porte en moi la Vie et l’Amour et la Joie,
      Je porte ces amis avec force, avec Foi
      Qu’ils chassent de la nuit, la peur, le désarroi
      Et redonnent l’Envie de naître à chaque fois …

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :