Trace

Je me suis détaché, de ceux qui m’ont blessé

J’ai eu le cœur brisé, tant de larmes versées

Autrefois j’avais peur, de laisser à mon cœur

La première des places, où laisser une trace

 

Quand je sentais sur moi, le souffle d’une voix

Je me serais damné pour qu’elle puisse m’aimer

Mais mon chemin fut autre et je devins apôtre

Dans un monde inconnu où je me suis perdu

 

Mes courants asséchés, je pus tout explorer

Des confins de ma vie, j’en avais le tournis

Ce tourbillon nouveau, me rappelait ces maux

Ceux que je voulais taire, étant un peu trop fier

 

Dès mes tous premiers pas, je fus un enfant roi

L’amour de mes parents m’aura porté longtemps

Un voile de douceur, antidote au malheur

Comment les remercier, je les ai tant défiés

 

Mais l’enfant a grandi et affronté la vie

Devant moi la misère a troublé mes manières

Cette étrange vision m’a rempli d’émotions

J’ai vu de près la mort, sur les routes et les ports

 

En choisissant mes voies, j’ignorais qu’ici bas

Il me faudrait du temps, pour vivre pleinement

Oublier la raison, et laisser aux passions

Le loisir d’exister, mais quel prix à payer

 

J’étais très bien pourvu quand les autres étaient nus

Je me croyais heureux, mais ce temps dura peu

Je sentais en mon cœur, une sourde douleur

Devenais-je un peu fou ? J’en avais du dégoût

 

A chacun de mes pas, je vis du désarroi

Je regardais les yeux de ces mil malheureux

Qui mouraient là de faim, quand j’emplissais mes mains

De ces rêves inutiles, à ce monde futile 

 

J’eu envie de hurler à l’univers « pitié »

Pourquoi ces oubliés et moi, le tant gâté?

Où était le mérite, être né dans un gite

Quand dehors la misère estompait la lumière

 

Je me suis arrêté, et les ai regardés

Puis je les ai aimés, bercés et cajolés

Et le flux de la vie a ouvert l’infini

J’ai retrouvé la grâce et laissé une trace

 

 ©15 11 08 (Antia)

Publicités

30 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. ♥♥♥Ghislaine♥♥♥
    Sep 04, 2009 @ 05:00:40

    jolis mots pour t’exprimer Anita

    Réponse

  2. loulou
    Sep 04, 2009 @ 05:24:20

    Très beau, ce poème Anita. Certains passages me rejoignent vraiment: l’antidote au malheur… l’enfant roi… parents défiés… ces rêves inutiles à ce monde futile, puis la vie à affronter. On suit bien la métamorphose du privilégié qui découvre ce monde de misère. Une belle prise de conscience qui lui ouvre le coeur et lui fait retrouver la grâce , toute sa dignité, dans l’Amour.

    Réponse

  3. loulou
    Sep 04, 2009 @ 05:27:21

    J’ai fait clic trop vite loll! je voulais aussi te souhaiter une excellente journée.Bises

    Réponse

  4. Tiene tú mi ange.
    Sep 04, 2009 @ 05:48:30

    tres jolie texte.belle ecrit..bonne journée..

    Réponse

  5. foudebassa
    Sep 04, 2009 @ 06:22:56

    superbetendrementfoudebassa

    Réponse

  6. DANY
    Sep 04, 2009 @ 06:24:24

    que dire en lisant tes motsrien !!seulement qu’ils sont trés beauxla vie ne fait pas de cadeaux mais elle est là alors bien où mal vivons làtoute mon amitié pour toidany

    Réponse

  7. odile
    Sep 04, 2009 @ 06:27:44

    Bonjour AnitaTrès beau texte qui laisse couler une larme au bord des cils….suis un peu fragile ce matin….Merci pour tous ces poèmes merveilleux que tu nous offres. Je te souhaite une bonne journée et je t’embrasse ma chère amie.

    Réponse

  8. Stéphane
    Sep 04, 2009 @ 07:07:25

    Trés joli Anita, comme trés souvent…..Oui laisser une trace dans le coeur des êtres est bien là l’essentiel….Continue à laisser des traces pour ceux qui ne t’oublis pas….Bisous amitié…Titi

    Réponse

  9. Ailleurs
    Sep 04, 2009 @ 08:22:38

    Bonjour AnitaJe refais un petit passage sur les blogs ami(es)..Je lis ton texte, et il me rappelle un écrit, un cri même peut être que j’avais mis sur mon premier blog, au tout début, il est simple et sans mot aussi beau que les tiens, mais j’ose si tu le permets te le déposer ici… j’ai bien avancé depuis, cette époque, même si les malheurs, et les injustices de la vie me rendent encore très malehureuse, même si j’ai su très tôt faire partie de ces oubliés de la chance, j’ai su prendre le meilleur, et vouloir partager ce meilleur avec ceux qui voulaient bien le prendre, apaiser un peu, la misère, donner un peu de soi, mais j’ai appris depuis peu qu’il ne fallait jamais s’oublier soi, ce que je n’aipas su faire pendant très très longtyemps, jusqu’à culpabiliser quand j’étais un peu heureuse, et que ceux que j’aimais ne l’étaient pas.. à présent, cet écrit, que je te dépose (peut être un peu hors sujet, je ne sais…) c’est toujours Moi, mais j’ai appris un peu mieux à gérer, enfin je crois lol… gros bisous tendresse Anita.. que ton week end soit doux!______Unpetit écrit naïf, qui date de 02.07…très loin de ton talent, mais les mots sont là, je crois, puissants….Sensibilité et gentillesse Blessure ancienne, torture de tout mon êtreTu ronges ma vie, jamais ne t’arrêtes..Sensibilité, gentillesse, qualités de naguère,font de ma vie, une telle misère.Tapies, au plus profond de mon êtreDepuis l’enfance, vous me videz de ma lumière.Ce monde inhumain, tourmenté,si souvent guête mon être.Au détours d’un muret, il me traverse.Comment faites-vous tous pour endurer cette misère?Tant de malheurs, de maux, de peines inondent la planète.marie.ps : tu vois il est tout simple, mais par ces mots, j’exprimais, combien je souffrai, en croisant un regard triste, malehureux, un être perdu dans le noir, qui se noyait dans un monde devenu inhumain et individuel pour lui, quand je croisais le regard d’un vieillard, seul oublié sur le bod du chemin, un enfant marqué par la bêtise de ses parents, un être malade, un sans abris… tant de misère traverse mon âme quand je la sens palpable autour de moi, encore aujourdh’ui elle me blesse, mais à présent, je crois que j’ai appris à mieux gérer ma détresse face au peu que je peux apporter à certains êtres… et je m’aperçoie parfois, dans leurs regards, que j’ai su leur donner un peu d’amour, et ça, ça m’aide.escuse moi, si ce commentaire est long, et peut être un peu hors sujet, mais comme tu me le dis, "laches tes mots marie", alors je le fais ici, et puis, c’est tout. Sourire.

    Réponse

  10. luna
    Sep 04, 2009 @ 11:33:13

    Quel merveilleux ecrit, comme c’est bon de le lire, c’est bon d’avoir ce sentiment si vivant en soi, une ode à la vie, ma douce AnitA;Comme lui, je me suis arrêtée, je les ai regardées,cajolées; ces personnes souffrantes, quelques jours, quelques heures,partager des moments de grande intensité et surtout tous les garder, dans mes pensees les plus pures, les plus belles et surtout les garder en mon Coeur empli d’EUX et de TOILunA – GAetAnA

    Réponse

  11. luna
    Sep 04, 2009 @ 11:35:06

    Tu nous cajoles comme à chaque fois AnitA

    Réponse

  12. Marie
    Sep 04, 2009 @ 13:18:12

    Superbe ton texte Anita. J’ai fini de le lire avec des frissons plein les bras…Bisous doux Marie

    Réponse

  13. Alouet
    Sep 04, 2009 @ 14:07:47

    Donner.. s’intéresser aux autres est la" richesse" intérieure.belle prise de conscience d’un enfant gâté..Merci pour tes coms pleins de clairvoyance!

    Réponse

  14. .
    Sep 04, 2009 @ 15:43:56

    chère Anita encore un de tes textes qui ne laisse et laissera personne indifférent ….A sa lecture on y trouve une trace ..très beau et émouvant comme d’habitude je t’embrasse affectuseusement et belle soirée à toi *anitaC*

    Réponse

  15. gerard
    Sep 04, 2009 @ 17:57:59

    Une trace d’espoir ,d’amour ! si tous pouvions pensées et réflechir comme toi,avoir la force !bisous tendresse ANITAgerard

    Réponse

  16. DIANE
    Sep 06, 2009 @ 13:33:39

    Touchant poème-témoignage , l’important étant que tu as su tracer le chemin , le vrai , celui qui mène à l’autre tout en construisant ta propre expérience , passer de l’ombre à la lumière , chacun a sa place quelque soit le parcours , seuls ceux animés par le vrai trouvent plus sûrement l’Amour essentiel et peuvent alors vraiment partager ! Bisous Anita !

    Réponse

  17. claudem
    Sep 06, 2009 @ 17:37:51

    J’ai beaucoup aimé les trois dernières strophes , se rendre compte du maheul environnant..n’est pas donné à tous….je crois que l’égoisme prime aujourd’hui..même s’il y a toujours des gens généreux (heureusement que c’est le cas )…..Trés joli poème qui te ressemble ma chère Anita…Je t’embrasse…Claudie

    Réponse

  18. CC.
    Sep 06, 2009 @ 18:00:21

    superbe poème écrit avec ton coeur immense… Bisous ma zamour

    Réponse

  19. ☼BERNIE
    Sep 06, 2009 @ 18:12:15

    Toujours ce sentiment étrange et réconfortant, en venant chez toi, lire ces textes, que nous sommes les acteurs de cette magnifique pièce que tu nous contes toujours avec autant de ferveur !Doux partage d’un sublime auteur, quelquefois Ange irréel, mais nous avons la certitude, qu’ici, nous sommes en l’essentiel !Bises!Bernie

    Réponse

  20. Sarötla
    Sep 06, 2009 @ 18:30:07

    L’essentiel : la trace que tu as laissée, en effet! Mais ne t’oublie pas!

    Réponse

  21. Eliane
    Sep 06, 2009 @ 19:33:21

    On laisse toujours une trace dans la vie de quelqu’un même minime elle aide à se rappeler bisou E.

    Réponse

  22. MICHELINE
    Sep 07, 2009 @ 15:52:45

    ENCORE UNE FOIS UN BILLET TENDRESSE…UNE PETITE PENSÉE POUR TOIQuand tout est fait, que tout est dit, que tout est écrit. Il nous reste, l’Amitié, l’Amour le bonheur dans la compagnie de gens qui nous sont chers. Amie Micheline bisous

    Réponse

  23. DANY
    Sep 07, 2009 @ 18:16:32

    Se détacher des gens qui nous ont bléssés peut on y arrivermoi j’essaie mais n y suis pas arrivée pour certainsmême si mes larmes sont là encoreelle séchent dés que vient l’auroremon coeur lui a tants souffertqu’il est sec comme un désertapprivoiser la souffrancepeut etre un jour ,et arréter mes errancesbisous Anita toujours un réel plaisr d venir chez toi

    Réponse

  24. Only
    Sep 07, 2009 @ 18:44:57

    Bonsoir Anita, Superbe billet rempli d’une vie pas toujours compris.Quand tu écris : "Le loisir d’exister, mais quel prix à payer" Là je crois que tu résumes ce qu’est la vie.Cette vie que l’on ignore lorsque l’on vient au monde et dont on n’a pas toujours tout compris à la fin de nos jours.Merci pour ce partageJe te souhaite une bonne fin de soiréeBisous d’amitiéJp

    Réponse

  25. Xavier
    Sep 08, 2009 @ 10:23:52

    Cela se lit comme on reçoit une caresse…Xavierhttp://xavierphoto.over-blog.com/

    Réponse

  26. Xavier
    Sep 08, 2009 @ 11:19:00

    Je vous ai laissé un message car vous m’aviez laissé un commentaire par ici… Tout simplement.Moi aussi, je prendrai un peu plu sde temps pour parcourir votre espace…http://xavierphoto.over-blog.com/article-35558720-6.html#anchorComment

    Réponse

  27. Annick
    Sep 08, 2009 @ 14:40:52

    Se tourner vers les plus démunis pour mieux se retrouver soi !Plus qu’un simple texte… une leçon de vie !Bise Anita

    Réponse

  28. SOlène
    Sep 13, 2009 @ 11:21:53

    Je n’ai pas perdu une miette de ce poème, plus qu’un poème d’ailleurs où tout est dit sur la vie qui ne fait pas que prendre, qui donne aussi beaucoup, parfois par des chemins détournés… Se détourner de ceux qui nous blessés, oui mais avant d’y parvenir, il arrive que ça fasse très mal (ne serait-ce que d’en prendre la décision)…Gros bisous, Anita@ très bientôt !SOlène

    Réponse

  29. MICHELINE
    Sep 13, 2009 @ 17:39:17

    DÉJÀ D’AVOIR LAISSÉ TA TRACE C’EST COMME S’OUVRIR À L’IMAGE DE L’UNIVERSTON AMIE Michelinegros bisous

    Réponse

  30. SOLI
    Sep 17, 2009 @ 20:27:52

    C’est bien bon Anita de venir se réfugier dans tes motsD’abord la poésie, ça se lit, relit sans se lasser. Même que plus on relit un poème, plus on l’aprecieDouce nuit et merci pour tes passages et tes mots qui me touchent chaque fois au plus profondBisous, affectueusement et @ très bientôt !!!SOlène

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :