De l’Amour et des larmes

 

De l’Amour et des Larmes


Je suis venue aimer, une belle impulsion

Pour pouvoir détacher mon cœur de la fusion

J’ai choisi de nourrir ceux qui étaient meurtris

D’amour à s’étourdir au grand feu de la Vie


On m’avait prévenu, le « bas » était cruel

Un sourire entendu, j’ai déployé mes ailes

L’âme et l’esprit guerriers, j’ai plongé vers la sphère

L’Amour en bouclier en posant pied à Terre


La scène était immense, j’ai eu besoin de temps

Pour trouver la cadence et son rythme indécent

Il faisait froid dehors, dedans était muet

Mais j’avais dans le corps l’Amour et ses secrets


Les visages étaient las, les cœurs si abimés

Que j’ai cru qu’ici bas, la joie ne fut noyée

Des rivières de larmes occultaient les prières

Et la fureur des armes embuait la Lumière


Ici et là, la peur freinait tous les élans,

On parlait de « bonheur » comme d’un autre temps

Les cœurs exanguinés de sève nourricière

Ne savaient résister aux ors de la matière


La Terre était en deuil, une époque étrangère

Beaucoup trop de cercueils pour ce bel univers

La famille divine avait perdu sa Voie

La faucheuse maligne avançait dans nos pas


Nous étions des joyaux, des frères par milliers

Sans doute un peu puceaux, mais des esprits entiers

Du chœur de l’espérance, à être volontaires,

Mais combien d’innocences ont ici du se taire


L’amour est mis à mort, sur la belle planète

C’est un autre décor, l’agonie d’une fête

Les tendres blés fauchés, comment nourrir les cœurs

Quand il sont affamés par autant de douleurs


Mais quel est donc ce règne à en devenir fou

J’en ai le cœur qui saigne à vous voir à genoux

La Vie et ses cadeaux pèseraient-il trop lourds

Qu’ils deviendraient fardeaux, désavouant l’Amour


Quand la persévérance a goût de pénitence

Que les fruits d’abondance initient la souffrance

Le ciel peut bien pleurer et nos cœurs se briser

La mort est bien rodée, son épée effilée


Si je perds la raison, si je deviens rebelle

Je demande pardon aux pourvoyeurs du ciel

Qu’importe le chemin, qu’importent les erreurs

Il faut qu’on soit divin pour aimer sans rancœur


La route est infinie et les voies sont multiples

Toutes les tragédies sont autant de périples

Comment puis-je grandir loin de ce qui fait mal

Si avant de mourir je ne danse à ce bal


C’est la mort qui s’amuse ou la Vie qui se terre

Pendant que l’homme s’use et l’animal prospère

Je ne veux marchander, mon âme et ses trésors

Il faudra m’arrêter ou me briser le corps


Demain je pleurerai sur vos ombres désuètes

Mais je m’éloignerai de vos tombes muettes

Un peu plus étourdi par toutes les détresses

Mais avec l’appétit d’offrir d’autres caresses


© Anita Le Sant

Publicités

18 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Kleaude
    Août 14, 2010 @ 23:12:40

    Sublîme! Il y a tant derrière tes mots. À lire et relire… ta poésie est porteuse de phophétie….Salutations

    Réponse

  2. gerard
    Août 15, 2010 @ 00:59:26

    Quelle bonheur de te lire,je reviendrai,tes mots me prenne le coeur et je veus le comprendrebisous ANITA

    Réponse

  3. Gaël LOAËC -
    Août 15, 2010 @ 07:08:43

    en deux mots, talentueuse poetesse !!!!!merci de cette lecture ce matin anitabisous à toi

    Réponse

  4. THIERRY
    Août 15, 2010 @ 10:47:25

    Il existe des êtres à la sensibilité à fleur de peau…dont vous faîtes partie. Quand ce trait de caractère est trop envahissant, il devient difficile à gérer, à contrôler, au point d’ en devenir extrêmement malheureux.Magnifique poême Belle journée à vous.

    Réponse

  5. SOlène
    Août 15, 2010 @ 18:42:30

    C’est très beau ! Est-ce que ce poème ne viendrait pas à la suite d’un grand silence intérieur ? Un silence qu’on sentirait encore présent à fleur des mots et dans la peau des mots pour les maux… Comme quand on se place avant les mots, à l’origine de la pensée….Je pense fort à toi, ma chère Anita. Prends soin de toi.Gros bisous, je repasserai ici dès que possible.SO

    Réponse

  6. Manouchka
    Août 15, 2010 @ 19:41:22

    Ma belle Anita …C’est si beau ce texte …Un hymne…une prière ….Un grand texte …Chacune de tes phrases pénètrent mon âme …Tes expressisons sont si justes pourdire ce grand message …Merci ma belle amie …Bravo …À bientôt peut-être sur msn ,j’ai aimé parler avec toi l’autre jour …Tendresse …Manouchka

    Réponse

  7. Manouchka
    Août 15, 2010 @ 19:42:29

    Ta Lumière intérieure me touche ….xxx

    Réponse

  8. Francine
    Août 16, 2010 @ 11:03:47

    Bonjour Anita, tes écrits sont comme des étoiles… Je me rapelle la première fois ou je t’ai lu…C’était un ressourcement chaque fois, et plus d’une fois tes mots m’ont ramenés sur ma voie… "Marchander mon âme et ses trésors?" ça non! Plus jamais!…Merci infiniment pour tant de générosité! Je ressent tellement le don dans la poésie que tu nous offre;Vraiment Anita, j’admire ton cheminement, merci pour ta douce et réconfortante présence xoxo

    Réponse

  9. Aurore
    Août 18, 2010 @ 09:26:29

    Dans la fureur d’aimer tous les etres, par les mots et le coeur, tu atteins de manière directe et infinie l’âme des gens …L’appétit à recevoir ces cadeaux , comme le tien, de les offrir est un festin de mets tout aussi précieux que la vie …Bisous à ton âme.

    Réponse

  10. foudebassa
    Août 18, 2010 @ 15:12:39

    Gardes toujours cet appétit de nous délivrer les mots comme une douce caresse.tendrementfoudebassa

    Réponse

  11. Fleur de mai
    Août 18, 2010 @ 16:55:29

    Belle Anita,Je suis revenue…TA grandeur, je la reconnais en tout et dans toutes tes profondes et sensibles lettres, comme toujours…TU es ma grande…Je t’aime et t’embrasse très fort.Diane

    Réponse

  12. anitaGC
    Août 18, 2010 @ 19:25:33

    Anita quelle belle grandeur d’âme et la fois qu’elle belle leçon de vie …tu as touché la mienne par tes mots..ton texte est porteur d’espoir et de paix ..sublime… comme toujours douce amie ..je t’embrasse affectueusement AnitaGC

    Réponse

  13. athee
    Août 20, 2010 @ 23:07:49

    Bonjour Anita,heureux de te retrouver ici! Avec des poêmes toujours aussi émouvants.Ce dernier me touche particulièrement……BisouxAmitiéF.

    Réponse

  14. DIANE
    Août 21, 2010 @ 14:14:21

    Les mots là en eux-mêmes sont déjà forts mais … entre les lignes … que de sentiments puissants s’y bousculent ! Bises Anita , pensées !

    Réponse

  15. Drenagoram
    Mar 14, 2011 @ 11:44:48

    Fidélité ,

    Dans la Nature, Elle court toujours,
    Sauvage et belle, Elle va pieds nus.
    Un Aigle libre, Ailes déployées.
    Un Bison blond, a la Peau balayée,
    Par le vent d’un Soleil ,
    Qui s’en vient la Toucher.

    ~
    Je la suis , Ombre dans l’herbe-brin ,
    Ma Lumière qui m’éclaire,
    La Lisière d’un Chemin .
    Elle me mène , en Miroir ,
    Vers notre sol écrin ,
    La source claire , auprès d’un Lit .
    Là coule l’Onde d’une Rivière ,
    Veille le Jardin d’un Corps de Mère .
    Au berceau de la Nuit ,
    De notre intime Histoire.
    ~
    Ma Raison d’être ainsi , Ouvert et relié ,
    Je suis son Dragon-Loup , d’ Elle , fidèle.
    Dragon le jour, je veille à son Univers .
    Survolant à l’envie , l’Horizon des basses Terres
    Loup dans ta nuit , aux Vent , j’arpente tes plaines .
    Bras Noués à nous Deux , dans le creuset du Chêne.
    ~
    Tu relies nos deux Mondes, Mon Arche pleine.
    Mon être Magique ou ta Magie s’égrène.
    Belle est ma Compagne , libre et Insoumise.
    Elle est mon Hêtre , Plaine de Charme , me grise .
    Elle est l’âme du Deux , l’Âtre de mon Feu.
    ~
    Racine profonde , le Coeur de mon Amour.
    Pour la Mère qu’elle Est , une Rose de Velours.
    Puisses tu garder a ton Doigt , l’anneau d’Hors .
    Symbole du Lien . Du jour de notre Accord .
    Viens auprès de moi , Tu es celle que j’aime.
    Vivons en Corps envieux , d’un Automne d’ Ecorces .
    Laissons grandir en nous , les Racines du Chêne,
    l’Arbre de nos Vies , sous les Feuilles de Noces.
    A celle que j’aime, de part sa Nature même.

    ~ NéO ~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/neo/fidelite/

    Réponse

  16. Drenagoram
    Avr 25, 2011 @ 16:00:54

    Au Oui de la Rose ~

    Il était d’Autres Fois , En des Temps enchanteurs ,
    Un Collectionneur , Ombre Vil , Homme d’Abois ,
    Marchand à Torts , des Jolis Coeurs ,
    Bourreau Des Fleurs au Fil de Soies.
    ~
    Sa Chaumière en Bordure , Pâle Réplique d’une Lisière ,
    Bien du Sombre en Ornières , N’avait rien de Nature ,
    Sous les Lunes , Vains Murmures , Résonnaient sur l’Hier ,
    Parler d’Ailes en des Serres , un Effet de Mort Sûr .
    ~
    Sorcier d’Ombres et de Grives , Il Volait en Essences ,
    Le Parfum de belles Flores , Rose était sa Captive ,
    Âme d’Humeur Maladive , Bien Ficelée , tout en Corps ,
    Sous le Charme de Ses Sorts , A en Perdre ses Sens .
    ~
    Elle Rêvait d’un Hérault , d’un Destin A Chevet ,
    Son Parfum exhalait , la Douceur de ses Mots ,
    Dans la Nuit au Couvert , Sous l’Etoile , Rose Chantait ,
    Appelait de ses Voeux , la Venue d’un Héros.
    ~
    C’est Vaillant , une Nuit , par le Fil de l’Epée ,
    Qui Trancha en Mélée , dans le Souffle d’envies ,
    Il mit Pied en Royaume , Destrier au Galop ,
    Et Fila tout en Bas , dans le Coeur d’une Forêt .
    ~
    Effilée était Lame , au Tranchant d’une Sauvée ,
    Libérer sur la Mousse , la Couleur de ses Maux ,
    Une Heureuse ayant Faim , de Connaître un Halo ,
    Les Rayons en Matins , Dorant Perles de Rosée .
    ~
    Dans l’Alliance de ses Mains , s’éveillait bouton d’Hors ,
    A l’Eveil depuis l’Hors , Il prit pour Rose , un Fil d’Ecrin ,
    Sous le Charme de ses Verts , Découvrit à l’Aurore ,
    Qu’il fait bon d’ être Aimé , d’un Amour Souverain .
    ~
    La Patience était Cause , l’Attention en Chemins ,
    C’est un Oui en Son Sein , que Voulu Dame Rose ,
    Noble Eclose , Saine Nuance , son Jardin était Sien ,
    Sa Nature d’être en Lien , une Seconde Fleur de Chance .
    ~
    Depuis l’Hors est en Mains , quand la Rose s’évapore ,
    Une Note d’Accords , Souffle au Corps du Destin .
    Une Vie est Parfum , si Aile S’ouvre sans Remords ,
    En Pardons l’Âme se Lie à Connaitre d’Autres Chemins .

    NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/livre-dor/reseaux-sentiments/rose/au-oui-de-la-rose/

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :